Phénomène OVNI : Olivier Bernard, auteur de l’ouvrage “Les lueurs célestes” répond à vos questions en direct !

Les lueurs célestes écrit par Olivier Bernard traitant du phénomènes OVNI

Cette émission est reportée à une date ultérieure, Sophie Vitali vous propose une émission spéciale sur le phénomène OVNI. Pour répondre à vos questions sur ce sujet passionnant, elle a choisi d’inviter Olivier Bernard, auteur de l’ouvrage à succès : Les lueurs célestes. Nombreux auditeurs connaissent Olivier de par sa participation aux côtés de Sophie lors de la libre antenne paranormale.

Je veux “Les lueurs célestes” !

Comprendre la présence des extraterrestres

Un dossier de Olivier Bernard

Pour qui ? Pourquoi sont-ils là ?

Voilà une éternelle question que nous nous posons avec plus ou moins de lucidité ou crédulité. De nombreux enquêteurs se contentent d’étudier les observations d’ovnis et les manifestations concrètes tels les atterrissages. D’autres se limitent à l’étude des enlèvements, mais je n’ai aucun problème avec les livres de mes collègues, confrères  contrairement à d’autres. Du moment que ces derniers suscitent l’intérêt et sont bien écrits.

C’est pourquoi, quelle ne fût pas ma surprise lorsque j’ai pris connaissance du livre de Dolores Cannon, “Les gardiens”, comprendre la présence des extraterrestres au-delà des abductions, Ariane Editions, 2018.

Grâce à sa technique d’hypnose régressive quantique, Dolores Cannon a pu rassembler des milliers de témoignages de personnes ayant vécu des phénomènes abductions, et ainsi émettre des hypothèses et théories complexes pour expliquer la présence des extra-terrestres dont je vous livre ici quelques exemples.

Elle livre un aperçu d’un phénomène beaucoup plus étendu qui commence à peine à émerger, un phénomène que le cerveau humain comprend à peine. Il pourrait s’agir de la plus incommensurable réalité connue de l’espèce humaine : notre histoire, celle de nos origines, celle de notre avenir. Sommes-nous prêts à connaître les secrets de l’histoire de l’humanité ?

Il est généralement admis par de nombreux auteurs et chercheurs dans le domaine des ovnis que les extraterrestres semblent s’adonner sur nous à une forme de manipulation génétique, avec ou sans notre consentement.

Ils ne semblent pas motivés par de simples intérêts cliniques, mais plutôt par l’obéissance aux ordres d’une autorité supérieure, de façon très distante, tout comme le personnel infirmier d’un hôpital nous soumet à des analyses et à des examens.

Beaucoup de gens pensent que les extraterrestres s’adonnent à certaines formes de manipulation ou d’ingénierie génétique, avec des objectifs variés.

Certains croient que nous faisons partie d’une espèce supérieure presque parfaite et que les extraterrestres proviennent d’une espèce imparfaite ou en voie de disparition.

Peut-être que, n’étant plus en mesure de se reproduire, ils ont besoin de notre sperme et de nos ovaires pour perpétuer leur race. Ils espèrent y parvenir par des croisements cliniques, sinon physiques, qui produiraient des hybrides humains-extraterrestres. Pareille idée terrorise les humains, si bien que toute personne capable d’envisager cette solution nous paraît monstrueuse.

Nous n’avons pas souvent été confrontés à cette même indifférence en essayant de connaître la raison d’un examen médical ?

Quand nos enfants ont ressenti la même peur et la même curiosité, ne les avons-nous pas fait taire en leur disant que le médecin voulait seulement savoir quelque chose, qu’ils ne comprendraient pas, qu’ils devaient rester tranquilles et obéir au docteur, et que ça ne leur ferait pas mal du tout ?

Si ces examens E.T et ces interventions ont lieu à une très grande échelle et concernent un très grand nombre d’individus. On songe évidemment à la froideur et à l’attitude distante caractéristique du personnel hospitalier qui traite des centaines de cas identiques chaque jour. Au bout d’un certain temps, ces examens sont si routiniers que ceux qui les prodiguent ne sentent plus le besoin de les expliquer. Ils n’en ont pas le temps de toute façon et communiquer avec chaque patient individuellement ne les intéresse pas.

Dolores ne croit pas que les extraterrestres s’adonnent à ces activités dans leur propre intérêt, mais bien dans le nôtre. Évidemment, puisque différentes espèces sont concernées, il se pourrait que des entités malfaisantes agissent à leur avantage, mais elle croit qu’elles représentent une minorité de renégats ou de rebelles.

Des entités ont été assignées à la réalisation des différentes phases de ce projet. Chacune y avait un petit rôle à jouer et n’avait aucun contrôle sur l’achèvement du tout, dont le dessein échappait sans doute même à sa compréhension. Introduire la vie sur notre planète, veiller sur elle et la raffiner pendant une éternité était un simple boulot, une tâche comme une autre. Ces entités étaient peut-être affectées à des responsabilités similaires sur d’autres planètes à différentes étapes de leur évolution.

Au fur et à mesure de son évolution, l’espèce humaine a influencé son milieu de vie au point que son organisme en est maintenant très affecté. Ce n’est pas une coïncidence si, au moment où notre environnement connaît d’aussi menaçantes transformations, les extraterrestres multiplient les analyses et les examens qu’ils nous font subir. Ce que l’espèce humaine impose au corps les intéresse et les a toujours intéressés.

Quoi de plus naturel que d’essayer de nous corriger, de nous amender pour que nous tolérions les «substances» que nous déversons dans l’atmosphère ?

Le fait est que de découvrir que nous serions un gigantesque laboratoire de génétique pour E.T fait froid dans le dos.

Les lueurs célestes sont disponible sur Amazon

Ainsi qu’elle l’expliquais dans « Les Jardiniers de la Terre », une puissance supérieure orchestre un plan qui a été mis au point pour nous, et cela, une éternité avant l’apparition du premier humain sur Terre.

Vous souhaitez poser vos questions en direct pendant l’émission ?

Pour échanger avec Olivier Bernard, vous avez trois possibilités :

  • En appelant au numéro gratuit : 0977  19 54 55
  • Via la messagerie disponible sous les vidéos.
  • Par visio en cliquant sur le lien diffusé pendant l’émission.