Voici la vie d’une fille de médium. Pas toujours facile alors que le métier de voyant est jugé parfois un peu rapidement, surtout lorsque vous êtes adolescent …

Sophie Vitali et sa fille Chiara Giovinazzo

Sophie Vitali et sa fille Chiara Giovinazzo

La vie d’une fille de médium

Le métier de voyant est parfois jugé rapidement… trop rapidement. Et ce n’est pas facile à vivre quand vous êtes adolescent et que la voyante de la ville est votre mère. Les moqueries sont nombreuses dans les établissements scolaires, surtout le jour ou votre camarade de classe vous demande quel métier exercent vos parents. On répond avec gêne et précaution, par des “Ne sois pas choqué”,”Ne le dis à personne” ou encore “Ne rigole pas”.

J’ai utilisé l’expression “Ne rigole pas” très souvent. Si la société était plus ouverte, je n’aurais pourtant pas eu besoin de l’employer. Oui, ma mère est voyante, mais aussi médium, et je n’ai pas à le cacher. Moi aussi je suis médium, et c’est comme cela de génération en génération dans notre famille. Pourtant, parmi nous, seule ma mère a eu le courage de le vivre au grand jour. Je suis persuadée que de nombreuses personnes cachent leurs dons et se taisent. Cela peut se comprendre car hélas, nous les médiums sommes très souvent assimilés à des escrocs, des sorciers ou des fous.

Pourquoi j’avais honte d’assumer “ça”

Ne vous en déplaise, j’ai une vie tout à fait normale, nous ne vivons pas dans une roulotte, une tente ou un recoin sombre avec une boule de cristal pour toute décoration. Par ailleurs, nous n’avons pas de crapaud comme animal de compagnie chez nous. Nous ne parlons pas que de “ça” toute la journée, comme certaines personnes peuvent le croire.

Je pense qu’une part de moi a eu peur du qu’en dira-t-on. Pourtant je me suis vite aperçu que lorsque mes amis venaient à la maison, ils demandaient une voyance à ma mère ou alors ils posaient des questions sur la voyance. Je ne dirai pas qu’ils étaient en admiration, mais plutôt que le sujet les intéressait beaucoup.

Je regrette le fait que certaines personnes de ma famille n’acceptent pas le fait d’assumer sa vie. Ont-ils honte du fait que ma mère s’expose comme cela ? Pourquoi est-ce que cela les gène ? Je pense que personne ne devrait avoir honte de son don de médiumnité ou de voyance. Quant à moi, je ne peux qu’être fière de ma mère. Certes, il nous arrive de subir des moqueries mais nous n’y faisons plus attention.

Je suis Chiara Giovinazzola fille de Sophie Vitali, et j’en suis très fière.

Chiara Giovinazzo
Depuis cet article, Chiara Giovinazzo, qui est passionnée par les phénomènes paranormaux  participe régulièrement aux émissions-débats programmées sur Mystik Radio.