La vie d'une fille de medium

La vie d’une fille de médium. Il est vrai que le métier de voyant peut être juger assez rapidement, surtout lorsque vous êtes adolescent...

 

La vie d’une fille de médium.

 

 Il est vrai que le métier de voyant peut être jugé assez rapidement, surtout lorsque vous êtes adolescent et que la voyante de la ville est votre mère. Les moqueries sont nombreuses dans les établissements scolaires, surtout le jour ou la fille ou le garçon de votre classe vous demande quel métier font vos parents, pas facile à dire au début, toujours avec gêne et prévenance en disant "ne sois pas choqué","ne le dis à personne" ou encore "ne rigole pas".

J’ai utilisé le "ne rigole pas" très souvent, alors qu’il n’avait pas besoin d'être employé dans mes phrases. Oui, oui ma mère est voyante mais aussi médium et je n’ai pas à le cacher car moi aussi je le suis, c’est comme ça de génération en génération dans notre famille et seule ma mère a eu le courage de le dire au monde entier, je suis persuadé que pleins de monde se cache vis-à-vis de ça, je suis sûr que pleins de monde n’en parle pas et ce qui peut se comprendre car nous les médiums, nous sommes très souvent assimiler à l’escroquerie, à la sorcellerie ou tout simplement à des gens qui ont sombré dans la folie.

Pourquoi j’avais honte d’assumer ça?

Le regard des gens? J’ai une vie tout à fait normal, on ne vit pas sous une tente avec une boule de cristal ou dans un endroit sombre et nous n’avons pas de crapaud comme animal de compagnie chez nous, nous ne parlons pas que de ça ou de choses "bizarres" comme pourrait dire certaines personnes.

Je pense qu’une part de moi avait peur d’entendre toutes ces choses-là mais je me suis vite aperçu que lorsque mes amis viennent à la maison, ils demandent une voyance à ma mère ou alors ils se contentent simplement de poser pleins de question, je ne dirait pas qu’ils sont en admiration mais le terme est proche.

Je regrette le fait que certaines personnes de ma famille ne l’accepte pas. Par honte du fait que ma mère s’expose comme cela, pour eux ce n’est pas normal. Je pense que personne ne devrait avoir honte et encore moins moi car je ne peux que être fière de ma mère, certes ils nous arrivent de subir des moqueries mais nous ni faisons plus attention, je suis Chiara Giovinazzo, la fille de Sophie Vitali et j’en suis très fière.

Chiara Giovinazzo

 


Imprimer   E-mail