Mademoiselle Lenormand, célèbre voyante

Née en 1772, à l’aube de la Révolution Française et des bouleversements qui verront la fin de la monarchie absolue et la naissance de la première République, Mademoiselle Lenormand a laissé son empreinte sur de nombreuses œuvres et révélations.

Celle qui a côtoyé Robespierre, Marat, Danton, Joséphine de Beauharnais et Napoléon a su faire profiter à bon escient ses talents en cartomancie pour prédire le destin de ces personnalités ou de la France.

Cette célèbre voyante a laissé un héritage indélébile avec son célèbre jeu de tarot, encore utilisé de nos jours par certains médiums pour leurs prédictions.

Une histoire mouvementée et des dons incontestables

Mademoiselle Lenormand fut une des voyantes les plus connues lors de la période allant de la Révolution à la chute de l’empire Napoléonien. La spécialiste en cartomancie fut aussi très à cheval sur ses convictions. Elle a soutenu Louis XVI et la monarchie au péril de sa vie.
Melle Lenormand

Née à Alençon, celle que nul ne prédestinait à une renommée dépassant les frontières de la France devint orpheline dès son plus jeune âge. Elle dût rejoindre l’Abbaye royale des dames bénédictines pour y recevoir une éducation religieuse.

C’est dans cette abbaye qu’elle découvrit ses dons divinatoires en utilisant la cartomancie pour prédire l’avenir à ses camarades. Elle utilisa également les cartes pour déterminer le destin des sœurs de l’établissement, ce qui ne tarda pas à éveiller les inquiétudes.

La célèbre voyante fit sa première grande prédiction dans cette abbaye en annonçant la destitution de la mère supérieure

En déterminant que Dame de Livardie allait prendre sa place, ce qui fut avéré 18 mois plus tard, Mademoiselle Lenormand parvint à atteindre une certaine reconnaissance pour ses talents de divination. C’est aussi ce talent qui la fit renvoyer de cette abbaye et qui, par un concours de circonstance, lui permit un nouveau départ.

Femme de lettres, ce qui était rare à cette époque, Mademoiselle Lenormand prit quartier dans le couvent de la Visitation et, par sa curiosité, découvrit de grandes œuvres culturelles dans les domaines de la musique, des langues étrangères et de la peinture. Maitrisant parfaitement le latin, elle se plongea dans les arts divinatoires et dans l’ésotérisme. Elle fit également ses premiers pas dans l’astrologie, la numérologie et la géomancie.

Alors que l’esprit de la Révolution commençait à faire tache d’huile dans tout le royaume, elle s’installa dans la capitale en tant que couturière chez un marchand de tissu. Hasard ou destinée tracée, c’est grâce à ce poste qu’elle fit la rencontre du noble Armevalle de la Saussote, qui lui fit accéder au rang de « lectrice ».

Une célèbre voyante qui prédit le destin de nombreuses personnalités de son temps

C’est aussi à Paris que la célèbre voyante ouvrit son propre cabinet de voyance, situé au 5 de la rue Tournon. Sous le titre de “libraire”, Mademoiselle Lenormand utilisa ses talents de divination à plein temps. Son idée était de ne pas attirer l’hostilité des autorités et d’une population souvent superstitieuse, faisant le rapprochement entre voyance et sorcellerie.

Son incroyable talent dans le domaine de la cartomancie et ses prédictions exactes sur l’avenir de ses clients attirèrent la curiosité de toute la capitale. De nombreux notables et femmes de haut rang se pressèrent dans le cabinet pour connaitre ce que leur réservait le futur. En utilisant le Tarot ou le marc de café, Mademoiselle Lenormand se fit connaître parmi les plus hautes instances de la société parisienne, ce qui ne tarda pas à faire venir jusqu’à elle des personnalités de premier plan.

Elle prédit la mort de Louis XVI, mais aussi celle de Robespierre, Marat et Saint Just.

Elle rencontra des personnalités politiques et des artistes comme le peintre David, l’acteur Talma et les principaux personnages de la Révolution. Elle se rapprocha de Fouché, tristement célèbre préfet de police, avec qui elle établit un véritable réseau d’espionnage pour dénoncer les contre-révolutionnaires.

En pleine ascension, Mademoiselle Lenormand devint la confidente de la comtesse Joséphine de Beauharnais, première femme de Napoléon Premier. Certains affirment également que l’empereur faisait partie de ses clients.

Dans une période trouble, Mademoiselle Lenormand connut également quelques déboires, et fit quelques passages en prison à cause de ses prédictions parfois sinistres. Elle fut accusée d’espionnage et de trahison, mais parvint à éviter la peine capitale en 1821.

Elle s’éteignit en 1843 à 73 ans, tout en laissant de nombreux ouvrages comme ”Oracles sibyllins (1817)” et “Mémoires historiques et secrets de l’impératrice Joséphine (1820)”.

Un célèbre jeu de tarot utilisé pour la cartomancie

La célèbre voyante laisse aussi pour la postérité son jeu de Tarot utilisé en cartomancie. Appelé “le Petit Lenormand”, ce jeu de 36 cartes contient pour chacune une illustration symbolique et un petit texte explicatif.

grand jeu de melle Lenormand

Ce jeu de tarot comprend les quatre couleurs classiques (trèfle, cœur, carreau et pique) ainsi que des chiffres allant du six à l’as.

Les symboles et les citations de ce jeu de cartes permettent aux voyants d’interpréter l’avenir, venant ainsi en aide aux perplexes consultants.