Ed et Lorraine Warren : les 3 cas de hantise les plus terrifiants (Deuxième partie)

 

Voici la suite du dossier Warren, la première partie vous ayant présenté la vie du fameux couple de démonologues américains. Trois affaires vraiment glaçantes et hautement emblématiques ont défrayé la chronique. Leur retentissement médiatique a largement dépassé les frontières des États-Unis. Commencez par ouvrir les rideaux et allumer toutes les lumières avant de vous plonger dans ces histoires authentiques et réellement glaçantes…

 

1.  Amityville, la maison de l’horreur

les dossiers Warren : Amityville : Infinità Corse Voyance

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes dans la maison cossue du 112 Ocean Avenue à Amityville. C’est une charmante ville côtière non loin de New York, où le soleil brille et les oiseaux chantent. Jusqu’à ce que son propriétaire, Ronald DeFeo Sr, se décide à prendre sa carabine et à tuer le 13 novembre 1974 les 6 membres de sa famille. Même si aucun voisin n’a entendu quoi que ce soit et malgré les dénégations du principal suspect, celui-ci est condamné à perpétuité. La maison est mise à vente et c’est à ce moment que les horribles événements débutent.

George et Kathleen Lutz, accompagnés de leurs trois enfants, emménagent en décembre 1975. Ils ignorent qu’ils ne vont y demeurer que vingt-huit jours. Les manifestations commencent immédiatement : odeurs immondes, températures qui chutent, objets valsant dans toutes les directions, nuées de mouches noires se matérialisant subitement, … Ed et Lorraine Warren sont appelés à l’aide. Après avoir constaté l’existence d’horribles manifestations, les démonologues demandent l’assistance de prêtres exorcistes pour exhorter les puissances maléfiques à quitter la maison. Tant bien que mal, après de nombreux essais infructueux, la propriété retrouve finalement sa tranquillité.

De nombreuses zones d’ombres subsistent quant à l’origine des phénomènes de hantise de ce lieu. Une chose est néanmoins certaine : Lorraine Warren affirmera par la suite que cette affaire a été la plus difficile de sa carrière, et qu’elle ne remettra plus jamais les pieds dans cette singulière demeure.

 

2.  L’origine du film Conjuring : la famille Perron d’Harrisville

Ed et Lorraine Warren / la véritable histoire de The conjuring : Infinità Corse Voyance

Photo d’Ed et Lorraine Warren avec la famille Perron

Bathsheba Sherman est une bien démoniaque bonne femme. Soupçonnée d’être sataniste, elle aurait assassiné ses trois enfants en bas âge, quand elle vivait au XIXe siècle dans sa propriété du Rhode Island, près de New York. Elle finit sa vie en “apothéose”, en se pendant dans son jardin, tout en maudissant au passage la demeure. Par la suite en effet, de sinistres événements y ont lieu : suicides, viols, assassinats.

La famille Perron acquiert la demeure en 1970. Au moment de leur arrivée, le précédent propriétaire leur déclare sans autre commentaire : “Laissez toutes les lumières allumées la nuit”. Même si le fantôme de Bathesba semble apprécier Roger le mari, en lui caressant le cou et le dos, elle hait Carolyn, la maîtresse de maison. De nombreuses manifestations glaçantes émaillent régulièrement la vie de la pauvre famille, qui s’en remet au couple Warren pour les aider. Malheureusement, les choses ne tournent pas bien. Les interventions du couple ne sont pas fructueuses, et semblent même dégénérer. Finalement, Roger et Carolyn exigent des Warren de cesser leurs travaux et de quitter définitivement les lieux. Le couple Perron n’a pas d’autre choix que de composer avec les phénomènes surnaturels pendant plusieurs années…

Par la suite, de nouveaux propriétaires annoncent la persistance d’événements paranormaux dans la maison, cependant moins intenses que par le passé. Voilà un dossier laissant un goût d’inachevé, son issue restant incertaine…

 

3.  Annabelle, la poupée maléfique

Annabelle est le nom donné à une de ces poupées très populaires aux États-Unis et représentant le personnage central d’une série de contes pour enfants. Celle-ci a été achetée dans une brocante. Il y a juste un souci, et c’est loin d’être un détail : la poupée est possédée par l’esprit maléfique d’une jeune fille nommée Annabelle Higgins.

Ed et Lorraine Warren avec Annabelle la poupée possédée / Infinità Corse Voyance

La nouvelle propriétaire du sulfureux objet est une étudiante de 24 ans nommée Donna. Elle se plaint rapidement de phénomènes au départ étranges et progressivement de plus en plus inquiétants. Appelé à la rescousse, le couple Warren bénit l’habitation puis emporte la poupée. Ed et Lorraine constatent également de retour chez eux de terrifiantes manifestations. Des prêtres s’avèrent impuissants à déloger le démon logeant au sein de la poupée de chiffon. Fatalistes, les Warren décident d’enfermer Annabelle dans une boîte transparente scellée. Ils l’exhibent dans leur Musée de l’Occulte, avec une mention de mise en garde : “Attention, ne pas ouvrir”.

De l’aveu même de Lorraine Warren, la poupée représente “l’objet le plus terrifiant de ce musée. Elle a causé bien des malheurs”. Le musée a été fermé en 2018, et des rumeurs ont affirmé qu’Annabelle s’en était enfuie. Mais le neveu du couple aujourd’hui décédé a prouvé au public, pour son plus grand soulagement, que la poupée maudite n’avait pas bougé de son cachot.

 

En conclusion…

Le couple Warren a aidé de nombreuses personnes en proie à des phénomènes d’ordre maléfique. Avant de considérer comme paranormales les manifestations, ils se sont toujours fait assister de scientifiques pour vérifier si elles ne pouvaient être expliquées rationnellement. En dernier recours, ils ont fait ce qu’ils ont pu pour tenter de libérer les maisons ou les objets de toute présence malveillante. Pour cela, leur foi catholique a été d’une aide précieuse. Selon Ed et Lorraine, la croyance religieuse est le rempart le plus efficace contre les forces du mal.