L’HEBDO ! l’émission spécial Maisons hantées présentée par Sophie Vitali sur Mystik Radio.

La “maison qui saigne” à Saint-Quentin en Picardie

La

Les passionnés des phénomènes paranormaux ont déjà entendu parler de la “maison qui saigne”.

Cette histoire a été largement relayée dans les médias. Je m’y suis intéressée aujourd’hui et il est vrai que cette affaire n’est pas banale !

Cette maison, située à Saint-Quentin dans l’Aisne, a une réputation des plus surprenante ! 

En effet, elle est surnommée “La maison qui saigne” ! Pour mieux comprendre ce “phénomène” et l’un des plus étranges de France, nous devons remonter en 1986. Un couple les Belmer s’installent dans ce quartier ouvrier après une recherche infructueuse de logement.

 Un mois environ après leur emménagement, des bruits bizarres venant du rez-de-chaussée, bruits de vaisselle dans la cuisine, d’autres comme une craie qui grince sur un tableau, des gémissements semblables aux cris d’hommes agonisants. Pensant que cela venait de voisins et que l’isolation de la maison était minime, le couple relativise. Un jour, la femme se rend compte qu’une tache rouge apparaît sur le mur et affolé prévient son mari alors absent pour son travail.

 Celui-ci pense que c’est l’ancienne peinture qui apparaît, en effet, ils viennent de refaire la peinture de la maison… Ils préviennent leur propriétaire qui affirme n’avoir jamais entendu ou vu de tels phénomènes. 

Le sang sur les murs devient plus abondant, pris de panique et effrayés, ils préviennent la gendarmerie qui place la maison sous scellées pendant la nuit afin de comprendre le phénomène paranormal ou non. Après avoir mis de la farine sur le sol et fait un prélèvement de la substance rouge et demander une analyse.

 Résultat : celle-ci s’avère être du sang … humain ! le lendemain, aucune trace de sang sur le sol et les murs en sont recouverts. La maison saigne !

Les journalistes de Fr3 et certains médiums s’emparent de l’affaire et affirment qu’un cadavre sans identité aurait été inhumé dans la cave de la maison. Le couple Belmer prit d’en la tourmente médiatique et toujours face à ces phénomènes inexpliqués décide de déménager. En 1992, le couple ayant divorcé, c’est la femme qui participe à l’émission Mystère présentée par Alexandre Balou. Montré du doigt et insultée par les spectateurs et les gens du quartier ,elle préférera changer de nom pour reprendre l’anonymat. 

Évidemment, avec une telle publicité, la “maison qui saigne” ne trouve plus de locataires, le propriétaire décide de procéder à sa destruction. Ils découvrent ainsi les restes de corps de soldats allemands de la Première Guerre mondiale !

Quelques années plus tard, la maison est reconstruite et habitée. Les propriétaires affirment n’avoir eu aucun phénomène paranormal et préfèrent en rire.

 Selon moi, il y a trois hypothèses :

  •  La première étant que Mme Belmer se trouvait seule lorsque ces phénomènes se produisaient et par expérience de tels phénomènes paranormaux se produisent qu’il y ait plusieurs personnes ou non. Peut-être cherchait t’elle un peu d’attention de la part de son mari ? Était ce la peur qui accentuait les bruits de la rue et cette dame serait alors de bonne foi. 
  • Deuxième hypothèse : la maison aurait pu être infestée par un champignon de couleur rouge. Mais alors comment expliquer l’analyse de sang des gendarmes ? 
  • Troisième hypothèse :  une entité souhaitait communiquer avec Madame Belmer sur son passé dramatique et lui demandait de l’aide. Peut-être souhaitait elle la prévenir sur son propre futur ?

Bref, quoi qu’il en soit le mystère de la maison qui saigne reste entier !

Vous pouvez trouver la “maison qui saigne” à Saint-Quentin, rue de Mulhouse. La maison étant habitée, vous ne pourrez pas la visiter, mais peut-être faire un selfie devant sa porte !

Par Sophie Vitali

Médium-parapsychologue-chroniqueuse presse