Ed et Lorraine Warren : la vie d’un couple de “démonologues” (Première partie)

 

Ed et Lorraine Warren sont un couple d’américains considérés comme “chasseurs de fantômes”. Tout au long de leur vie, ils tentent de réaliser un travail sérieux de recherches et de résolution des cas de maisons hantées et de phénomènes de poltergeist. Ils sont animés de la volonté d’aider les malheureuses victimes, mais aussi les esprits en perdition. Pour ce faire, outre leurs capacités personnelles mais limitées, ils s’appuient sur l’aide de personnes qualifiées, comme des scientifiques ou des prêtres. Ils n’hésiteront jamais à rendre publics les résultats de leurs recherches. Cette première partie présente l’histoire de leur vie.

 

Une enfance similaire, un rapprochement naturel

Ed et Lorraine étaient probablement destinés à se rencontrer. Nés tous les deux dans le Connecticut (sud-est des États-Unis) dans les années 1920, ils font face à des phénomènes paranormaux dès leur plus tendre enfance. Le petit Ed Warren vit dans une maison hantée entre les âges de cinq et douze ans. Quant à la juvénile Lorraine Moran, elle perçoit régulièrement de mystérieuses auras, mais ses proches préfèrent l’ignorer en exigeant d’elle qu’elle cesse ses “fantaisies”.

Alors adolescents, ils se rencontrent pour la première fois alors qu’ils assistent à une pièce de théâtre. Leur coup de cœur mutuel se matérialise rapidement par un mariage.

 

Des débuts intrépides

L’attirance mutuelle des époux Warren pour les phénomènes occultes les amène à de bien audacieuses entrées en matière. Comme les tourtereaux s’informent de l’adresse des maisons hantées américaines, Ed a un plan original pour les visiter. Son idée est d’abord de se poster bien en vue devant les fameuses demeures pour être repéré de leurs propriétaires. Ensuite, aidé de la solide formation artistique qu’il a acquise durant sa jeunesse, il se met à dessiner la propriété. Il ne lui reste plus qu’à frapper à la porte et montrer son esquisse aux habitants stupéfaits pour tenter de nouer le dialogue. Et ça marche !

C’est lors d’une de leurs expéditions dans une maison hautement lugubre et glaçante que Lorraine prend soudainement conscience de ses capacités de clairvoyance. C’est alors que tout s’enchaîne.

 

Un engagement devenu officiel

En 1952, le couple crée la Société pour la Recherche Psychique de Nouvelle-Angleterre. Elle a pour but d’enquêter officiellement sur les fameux phénomènes dont le couple est parfois le témoin. C’est une association sans but lucratif composée de bénévoles incluant médecins et scientifiques. Car la démarche des Warren est éminemment sérieuse. Ils ne se cantonnent pas à “croire” béatement aux fantômes. Ils s’entourent de spécialistes pour séparer ce qui peut être démontré rationnellement de ce qui reste inexplicable. Et ils tentent d’enregistrer les manifestations paranormales qu’ils rencontrent sur cassette audio et photographies qu’ils présentent lors de multiples conférences.

Le musée des Warren / Infinità Corse Voyance

Les Warren ouvrent également le Musée de l’Occulte dans leur village de Monroe, Connecticut. Ils commencent à y amasser de nombreux objets considérés comme maléfiques. Notez au passage que ce musée est resté ouvert au public jusqu’en 2018. Il a attiré des centaines de milliers de curieux de par le monde.

 

La volonté de porter secours

Notre téméraire couple commence à prendre conscience de la nécessité d’apporter de l’aide aux occupants des lieux, mais aussi et peut-être surtout à leurs persécuteurs. Les esprits en perdition ont besoin d’aide, c’est certain. Mais comment faire ? Ils se tournent alors vers la religion catholique, qui va leur être d’une aide précieuse.

Il arrive à Ed et Lorraine de se trouver dans une maison supposément hantée, mais dans laquelle aucun phénomène ne se manifeste en leur présence. C’est alors qu’ils décident de provoquer les éventuels mauvais esprits, en recourant à la… provocation religieuse. Et la technique fonctionne parfaitement. Pour se protéger, Ed garde en permanence sur lui une relique d’un certain Padre Pio. Afin de se débarrasser des entités dangereuses, le couple utilise divers rituels catholiques allant de la simple prière jusqu’à l’exorcisme pratiqué par un prêtre qualifié.

 

Une morale à méditer

Mais quelle est l’origine des manifestations maléfiques rencontrées dans les maisons hantées ? Selon Ed Warren, elle est la plupart du temps du même ordre. Il s’agit de rituels satanistes ou d’activités occultes, comme une simple séance de spiritisme. Il ajoute que la possession d’un démon sur un humain se fait selon cinq étapes distinctes (permission, infestation, oppression, obsession et possession). Si le processus n’est pas interrompu, alors il mène dans tous les cas à la mort du possédé… J’espère que cela calmera la fascination de certains pour les pratiques occultes.

 

Des détracteurs remis à leur place

Les Warren sont souvent critiqués car accusés de vouloir attirer la notoriété sur eux. Il faut dire qu’ils se déplacent régulièrement avec des journalistes. Mais Ed assume totalement ce fait. Il insiste même sur la nécessité de rendre publique l’existence des entités maléfiques. Le public doit se prémunir contre elles et surtout ne pas agir de manière irraisonnée en les attirant lors de pratiques ou de rituels douteux.

 

Ed meurt en 2006. Tant bien que mal, Lorraine poursuit son travail d’enquêtrice et apporte autant que possible son assistance dans les cas difficiles. Elle vit au même endroit que son Musée de l’Occulte, devenu très célèbre. Lorraine s’éteint en 2019.

 

Des livres, des films et des musées

De nombreux auteurs vont régulièrement, avec ou sans l’aide du couple Warren, relater les cas les plus marquants qu’ils ont observés. Parmi les films en relation avec des cas difficiles, on note les deux “Conjuring” (2013 et 2016). Lorraine Warren fait d’ailleurs une courte apparition dans le premier long métrage. Notons aussi le fameux “Amityville : La maison du diable”, réalisé en 1979. Croyez-moi si vous voulez, mais ce long-métrage fera l’objet de 21 suites ! Cependant, celles-ci semblent être de simples prétextes à buts lucratifs, sans lien réel et sérieux avec l’histoire d’origine.

Musée de Ed et Lorraine Warren / Infinità Corse Voyance

 

Le Musée de l’Occulte des Warren fermé en 2018, un certain Zak Bagans, célèbre pour son émission TV “Ghost Adventures”, ouvre son propre cabinet de curiosités en 2019. The Haunted Museum est localisé à Las Vegas, mais à mon sens, l’exploitation commerciale à but sonnant et trébuchant est sa principale motivation. Le prix d’entrée est d’ailleurs de 48 $ (soit 40 €), rien que ça ! Il s’agit quasiment d’une attraction familiale, avec son emplacement situé à quelques minutes à pied des casinos emblématiques de la ville. Par ailleurs, il est situé à deux blocs du non moins célèbre “Gold & Silver Pawn Shop”. C’est la fameuse boutique de prêt sur gage qui fait également l’objet d’une émission TV à succès…

 

À suivre…

Retrouvez la seconde partie de ce dossier. Elle est relative aux cas les plus emblématiques du couple Warren !

Je note cet article !