La meilleure série sur le paranormal et l’ésotérisme…

La 4 ème dimension !

Il est rare que je parle de séries ou de films sinon à travers mes deux articles ” Les Français et la télévision” ou encore ” Télé-réalité, entre néant et vide intersidérale“.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une série qui n’est plus toute jeune et qui pourtant ne vieillit pas.
N’est-ce pas là, au même titre que les chansons, un signe de qualité ?
La 4ème dimension(The Twilight Zone dans son titre original) est une série télévisée américaine de science-fiction de 138 épisodes de 25 minutes et 18 épisodes de 50 minutes, créée par Rod Serling et diffusée entre le 2 octobre 1959 et le 19 juin 1964.

La série La quatrième dimension : Elle se présente comme une anthologie d’histoires fantastiques, étranges, énigmatiques. 

Le but de “La quatrième dimension” était, comme le disait son créateur Rod Serling, « de frapper le téléspectateur, de le choquer par la chute toujours inattendue, surprenante et singulière de chacune de ces histoires ».

Chaque épisode est indépendant et la série, aussi surprenant que cela puisse paraître, ne compte aucun personnage récurrent. C’est une surprise totale à chaque épisode et l’on peut dire que la volonté du réalisateur est réussie, atteinte.

Les histoires utilisent peu d’effets spéciaux, peu de scènes à grand spectacle, peu de violence crue et pas de sexe 

Pourtant nous sommes captivés par une ambiance très particulière due à une écriture au cordeau. Toute la tension est contenue dans l’histoire elle-même, son atmosphère, le rythme de la mise en scène et l’utilisation de cette musique répétitive et aiguë si prenante elle aussi.

Certains épisodes traitent de l’exploration spatiale ou des extraterrestres alors que l’homme n’était pas encore parti dans l’espace, des multiples dimensions bien entendu et des conséquences de ces dernières.
À chaque début d’épisode, le réalisateur vous invite à bien vous installer confortablement avec cette même et identique phrase : 

Apprêtez-vous à entrer dans une nouvelle dimension, qui ne se conçoit pas seulement en terme d’espace, mais où les portes entrebâillées du temps peuvent se refermer sur vous à tout jamais… La Quatrième dimension ! 


Au-delà des classiques notions d’espaces, où l’homme projette ses pas, il est une dimension où peuvent se glisser par les innombrables portes du temps, ses désirs les plus fous.

Une zone où l’imagination vagabonde entre la science et la superstition, le réel et le fantastique, la crudité des faits et la matérialisation des fantasmes…

Ça y est, c’est trop tard, vous y êtes piégés ! Pris au piège dans cette narration, envoûté par cette musique, hypnotisé par les cercles concentriques du générique et happé par les contrastes du noir et blanc.
Mais cela ne suffit pas, le narrateur continue, « Nous sommes transportés dans une autre dimension.

Une dimension inconnue de l’Homme.
Une dimension faite non seulement de paysages et de sons, mais surtout d’esprit.
Une dimension sans espace, ni temps, mais infinie.
C’est un voyage dans une contrée dont la seule frontière est notre imagination.
Un voyage dans les ténèbres.
Un voyage au bout de la peur, au tréfonds de nous-même.

Un voyage dans la Quatrième dimension !

Il y a très peu d’acteurs dans chaque épisode, l’histoire comportant le plus d’interprètes contenait 15 acteurs. Deux épisodes n’ont fait apparaître qu’un seul acteur à l’écran.
Parmi eux, l’on peut voir dans la série des noms tels que : Buster Keaton, Lee Marvin, Robert Redford, Mickey Rooney, Dennis Hopper, Charles Bronson, William Shatner (Star Trek), Elizabeth Montgomery (ma sorcière bien-aimée), Peter Falk (Colombo) et bien d’autres stars dont je vous laisse le plaisir de découvrir ont participé au succès de la série.

La série La quatrième dimension est diffusée pour la première fois en France en 1984

En France, il faudra patienter jusqu’au 28 mars 1984, pour découvrir la série en remplacement du Prisonnier dans l’émission Temps X dont je parle à chaque interview des lueurs célestes.
Le succès est tel que TF1 achète une quarantaine d’épisodes supplémentaires et la série sera diffusée jusqu’au 20 décembre 1986.

Le narrateur a beau préciser qu’il s’agit de la frontière entre science et superstition, que la dimension apportée par votre imagination ne trouvera plus de limite.
Les épisodes cherchaient autant à faire naître une réflexion chez le spectateur, en particulier sur la relativité des références, qu’à le distraire. Chaque épisode crée pour l’essentiel un climat particulier pour préparer au spectateur à une surprise au moment de l’épilogue.

Allez-y, plongez, foncez, dévorez la quatrième dimension, vous m’en direz des nouvelles !

Par Olivier Bernard, auteur des ouvrages :

Les portes de l'esprit / auteur Olivier Bernard
Les lueurs célestes, le nouveau livre d'Olivier Bernard sur le phénomènes OVNIS