American Horror Story est la série culte des amoureux du paranormal, des phénomènes paranormaux et de l’étrange dans toutes ses dimensions. Créée par Ryan Murphy sous l’égide de la production FX, cette série débarque en France le 5 mai 2012. On y découvre une première saison surnommée “Murder House” par les fans avec une réalisation et une distribution impeccable.

Immédiatement, le spectateur est transporté au cœur de l’histoire avec l’arrivée d’une nouvelle famille sur les lieux : les Harmon. Si l’histoire peut sembler commune à tous les autres films ou séries du genre, elle ne l’est pas… Cette saison est les prémices d’un chef-d’œuvre ayant remporté pas moins de 6 prix (Emmy Awards et Golden Globe) et 45 nominations à ce jour.

Évidemment, comme beaucoup d’entre vous, je suis fan d’American Horror Story pour deux raisons. La première est que le scénario, les décors et les acteurs sont exceptionnels. Ma préférence va pour Sarah Paulson que l’on a pu aussi voir dans la série Ratched diffusée sur Netflix et vous ?

La deuxième raison est aussi celle qui nous intéresse aujourd’hui : la plupart des personnages font référence à de véritables personnes. Ainsi, les tueurs en série, les légendes, les lieux hantés et les victimes s’entremêlent tout au long des épisodes. 

Dans cet article, je vous propose de faire un point sur les deux premières saisons d’American Horror Story. En effet, il y a tellement d’anecdotes et d’informations que créé un seul et même article représenterait un livre à lui seul !

American Horror Story, une série hantée par les serial killers :

American Horror Story, une série hantée par les serial killers :

American Horror Story, la série des serials killers

L’AVENTURE COMMENCE AVEC AHS : MURDER HOUSE

L’AVENTURE COMMENCE AVEC AHS : MURDER HOUSE

saison 1 American Horror Story Tate Langton

L’un des personnages phare de cette première saison est Tate Langton incarné par Évan Peters. Un jeune personnage inspiré par l’un des deux tueurs de la tristement célèbre fusillade de Colombine. Il s’agit d’un massacre perpétué le 20 avril 1999 par Eric Harris et Dylan Klebold tout deux âgés de 18 ans. Ces deux amis déjà condamné l’année précédente ont tué froidement 12 élèves d’une école secondaire de la ville Columbine.

À cette liste noire, s’ajoute la mort d’un professeur et 24 autres élèves blessés plus ou moins grièvement. Un bilan très lourd qui prendra fin quelques heures plus tard par le suicide des deux protagonistes dans la bibliothèque de l’établissement. Cette affaire sera largement relayée par les médias du monde entier en raison de sa sauvagerie et du jeune âge des meurtriers.

Considérée comme le troisième plus grand massacre perpétué dans une école, la tuerie de Colombine soulèvera une nouvelle fois aux Etats Unis, le sujet de la légalisation des armes ainsi que de la banalisation de la violence.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, le personnage de Tate a un nom différent de celui des vrais tueurs. Un détail qui m’a interpellé et qui n’est autre que le souhait du créateur Ryan Murphy. En effet, il a choisi ce prénom pour faire référence à Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski assassinée le 9 août 1961 alors qu’elle était enceinte par le serial killer : Charles Manson.

Il existe aussi d’autres personnages apparaissant brièvement dans la saison 1 d’American Horror Story, toutes victimes de serials killers…

Saviez-vous que le personnage de Maria a réellement existé ? Elle est l’une des cinq infirmières tuées en 1966 par le meurtrier en série Richard Speck. Cet homme ou plutôt déséquilibré sera condamné à plus de 400 ans d’emprisonnement pour plusieurs séries de meurtres dont certains lui furent attribuer sans que l’on ne pût prouver réellement son implication.

Maria infirmiere tuée dans Murder House AHS

Les références ne s’arrêtent pas là pour la première saison d’American Horror Story !

Les références ne s’arrêtent pas là pour la première saison d’American Horror Story !

Elisabeth Short personnage de Murder House saison 1 dans American Horror Story

Vous vous souvenez de la jeune actrice hantant la Murder House ? Il s’agit d’Elizabeth Ann Short, une jeune actrice américaine dont le meurtre sauvage n’a jamais été élucidé. Plus connue sous le nom du Dalhia noir par la presse, cette affaire est donna lieu à des ouvrages et à un film du même nom.

Une légende veut qu’elle portât un dalhia noir dans ses cheveux quand son corps a été découvert…

J’ai fait des recherches sur le manoir hanté pour savoir si le choix de ce lieu était lui aussi bien réfléchi. La réponse est non et elle suscite une petite déception, car seul l’aspect lugubre du Alfred Rosenheim Mansion construit en 1908 à Los Angeles a fait pencher la balance.

Cependant, ce manoir est célèbre et a déjà servi de décor pour de nombreuses séries notamment Buffy contre les vampires, The Twilight zone (la quatrième dimension), Hitchkock présente et X files. Si vous hésitez pour vos prochaines vacances entre le camping de la plage et louer le Rosenheim Mansion. Sachez qu’il vous faudra débourser 1450 dollars pour une nuit…

Alfred Rosenheim Mansion

AMERICAN HORROR STORY ASYLUM

AMERICAN HORROR STORY ASYLUM

Personnellement, j’ai adoré cette saison pourtant fortement critiqué pour l’image qu’elle donne de la religion ! Elle fut critiquée aussi pour la multitude d’histoires distinctes abordées où l’on se perdrait aisément. Cependant, il est vrai que parfois, on perd le fil… Certains “experts” iront même jusqu’à critiquer la chanson de Dominique nique ! nique ! interprétée par Sœur Sourire.

Avouez quand même que cette chanson tournait en boucle dans notre tête !

Revenons à cette nonne qui de son vrai nom Jeanne-Paule Marie Deckers et de son nom religieux Sœur Luc-Gabriel est d’origine belge. Une passionnée de musique qui connut un grand succès avec ce titre et aussi une fin tragique. Elle mettra fin à ses jours après avoir été confronté à des problèmes avec l’administration fiscale Belge. Peu commun pour une femme mariée à Dieu, non ?

Le choix de cette chanson est il un hasard ? Toujours est-il que Ryan Murphy met le paquet toujours en s’inspirant d’histoires et de personnages ayant véritablement existé. Un deuxième volet qui se situe dans l’hôpital psychiatrique fictif de Briarcliff en 1962 dirigé par Sœur Jude. Dès les premières minutes, on plonge dans plusieurs histoires dont celle d’une journaliste bien décidée à obtenir un scoop dans le journal local.

Je ne vous cache pas que pendant mes recherches, j’ai dû à maintes reprises faire des pauses. En effet, le créateur d’American Horror Story puise son inspiration d’une histoire réelle vraiment sordide…

Willowbrook State School inspire Ryan Murphy pour la saison 2 d’American Horror Story

Willowbrook State School inspire Ryan Murphy pour la saison 2 d’American Horror Story

Whillowbrook House School crédit : College of Staten Island/CUNY

Cette école désormais désaffectée se trouve à Staten Island, l’un des arrondissements de New York. Elle était de 1947 à 1987, la plus grande institution publique pour les personnes handicapées mentales aux États-Unis. Auparavant, c’était un hôpital militaire construit en 1942 et la ville choisit de conserver les lieux en créant un centre spécialisé pour les déficients mentaux.

Rapidement, il devient un endroit lugubre et sale où l’on fait des expériences inhumaines telles que l’injection de maladie avec notamment celui de l’hépatite ou l’ingestion des matières fécales de patients contaminés. En effet, à cette période, une sévère épidémie d’hépatite s’abat sur la ville et fait de nombreux morts.

C’est le Dr Saul Krugman qui a rejoint la Whillowbrook State School en 1963 en promettant de trouver le vaccin qui mettrait un terme à cette épidémie. Notre docteur d’enfer cautionné par l’armée américaine propose aux parents d’intégrés leurs enfants déficients mentaux dans l’établissement. Une promesse tenue à une condition : signer un formulaire de consentement pour des procédures qu’il qualifiait de «vaccinations». Ces expériences auront lieu jusqu’à son départ de l’institution en 1966.

J’aimerais vous dire à cet instant que Saul Krugman fut jugé pour ses expériences relevant de la torture…

J’aimerais vous dire à cet instant que Saul Krugman fut jugé pour ses expériences relevant de la torture…

Il n’en est rien ! Ce docteur, bien que controversé par les autorités pour ses études sur les enfants, deviendra président de la Société américaine de pédiatrie en 1972 ! Le Dr Krugman reçut même un prix en 1983, le Mary Woodard Lasker Public Service Award pour avoir participé à l’avancée des possibilités de la recherche médicale et des sciences pour la santé publique.

Lors de mes recherches, j’ai pu lire que Robert Kennedy alors sénateur avait tiré la sonnette d’alarme en 1965 après une visite des lieux. Sans délai, il a dénoncé le caractère insalubre et la malnutrition des enfants de cette école surpeuplée. En effet, le pensionnat de Willowbrook ne pouvait accueillir que 4000 enfants et comptait plus de 6000 élèves. De fait, les enfants dormaient à plusieurs sur des chaises, dans des lits avec des adultes et parfois même parterre.

En dépit des affirmations du sénateur, aucune mesure n’a été prise et nous devrons attendre qu’un membre du personnel informe le journaliste Geraldo Rivera en 1972. Finalement, c’est ce reportage tourné en secret qui sonne et fort heureusement la mise à mort de cette école de la terreur.

C’est à ce moment que les Américains ont découvert un scandale impliquant un centre de santé publique avec des enfants affamés, violés et vivant dans leurs propres excréments.

Un extrait du reportage de Geraldo Rivera sur Whillowbrook State School

Un extrait du reportage de Geraldo Rivera sur Whillowbrook State School

Attention, cette vidéo contient des images bouleversantes des conditions de détention des malades de l’institution. Si vous êtes sensibles, il est préférable de poursuivre votre chemin !

American Horror Story : James Cromwell incarne le Dr Arthur Arden

Si je vous raconte l’histoire de cette école, c’est qu’il est incontestable que le lieu ainsi que ce médecin ressemble de par ses pratiques controversées à l’un des personnages de Briarcliff. Il s’agit évidemment du Dr Arthur Arden, un docteur nazi qui s’inspire autant du Dr Krugmanque de Josef Mengele l’un des médecins SS superviseurs du camp de concentration d’Auschwitz. Josef Mengele est connu pour ses expériences barbares sur des sujets humains et notamment sur des jumeaux par lesquels il était fasciné.

Il y a aussi un autre personnage réel et il est celui de Lana Winters incarné par Sarah Paulson. Il s’agit de la journaliste connu sous le pseudo de Nellie Bly et de son vrai nom Elizabeth Cochran Seaman. Cette femme s’est infiltré comme patiente dans l’asile des femmes aliénées sur l’île de Blackwell en 1887. Elle y restera internée pendant 10 jours comme Lana Winters…

Lana Winters inspiré de la journaliste Nellie Bly
Source Paris Match : Betty et Barney Hill

Le couple de Kit et Alma incarné par Evan Peters et  Britne Oldford est inspiré du couple réel de Betty et Barney Hill. Notre duo est connu pour avoir révélé avoir été enlevé par des extraterrestres le 20 septembre 1961. Pendant plusieurs mois, on leur fit passer une multitude d’examens médicaux ainsi que des séances d’hypnose pour révéler une supercherie. Sans succès, le couple ne se contredira jamais et fera référence pour la première fois aux petits “gris”.

Malgré l’intégration de personnages réels et d’un asile sinistre, il me semble assuré que l’histoire qui a inspiré la deuxième saison d’American Horror Story est bien plus sordide que la fiction !

Un tueur en série dans l’école qui a inspiré la série

American Horror Story Asylum !

Un tueur en série dans l’école qui a inspiré la série American Horror Story Asylum !

Avec tant de souffrance, de terreur et de morts violentes, il est clair que Whillowbrook State School est hantée et sujette à des phénomènes paranormaux. Si nous incluons l’histoire d’un célèbre tueur en série d’enfants, toutes les conditions sont réunies pour que l’établissement soit peuplé par des entités…

Nous sommes en 1987, et en dépit de la fermeture du sanatorium, un homme André Rand concierge et infirmier de son état a choisi de résider dans le sous-sol. Cet homme, déjà soupçonné de méfait, quittera les lieux après avoir été déclaré coupable d’enlèvements d’enfants et de meurtres l’année suivante. Puis un nouveau procès suivra en 2004 pour les mêmes faits après la découverte d’un nouveau corps qui conduira à sa libération en 2037.

Il existe une hypothèse selon laquelle Rand était sataniste et qui sera révélée dans le documentaire Cropsey réalisé par Joshua Zeman.

Ainsi, plusieurs personnes dans ce reportage soumettent l’idée qu’Andre Rand n’aurait pas agi seul. Il aurait participé à des sacrifices d’enfants en utilisant les sous-sols de Whillowbrook. Pourquoi ? Selon certains enquêteurs, c’était un moyen discret de les faire passer et de les donner à un réseau habilement organisé.

Cela vous parait surréaliste ? Oui, mais très plausible, parce que dès la fermeture de l’établissement, les sous-sols sont devenus un squat pour les sans-abris. J’ai découvert aussi et c’est le plus étonnant, que les anciens pensionnaires handicapés vivaient dans le souterrain ! Cette histoire réelle et sordide a donné naissance à la légende du Cropsey, autrement dit du croque-mitaine tueurs d’enfants et du tueur à la hache.

American Horror Story s’inspire du tueur en série Ed Gein pour le personnage du Dr Oliver Thredson.

American Horror Story s'inspire du tueur en série Ed Gein pour le personnage du Dr Oliver Thredson.

Le personnage du Dr Oliver Thredson (The Bloody Face) interprété par Zachary Quinto est inspiré de Ed Gein. Plus connu sous le nom du tueur en série nécrophile, cet homme est incarcéré en 1957 pour les meurtres deux femmes : Bernice Worden et Mary Hogan. Considéré par les psychiatres comme aliéné, il n’assistera à son premier procès que 11 ans plus tard. Le premier verdict le déclare coupable de meurtre avec préméditation puis un second, le troisième le déclarera non-coupable car mentalement irresponsable. Ed Gein finira ces jours dans  Mendota Mental Health Institute et sera diagnostiqué schizophrène.

Il sera également poursuivi pour violation de sépultures (environ une quinzaine) et d’avoir utilisé les corps… La police retrouvera chez des rideaux, des lampes, des gants et des draps… en peau humaine ! Cette ignominie vous rappelle quelques personnages célèbres du cinéma ? C’est normal, car Ed Gein a inspiré des films tels que : Massacre à la tronçonneuse, Psychose, Le silence des agneaux, American Psycho, Dragon rouge etc…

Vous l’aurez compris, il m’est impossible de pouvoir parler des 10 saisons de la série American Horror Story dans un seul et même article. Revenez régulièrement sur ce blog pour lire la suite…

Article rédigé par Sophie Vitali médium, auteure et parapsychologue