Comment utiliser un pendule divinatoire ?

Ça y est, vous venez enfin de l’acquérir, votre premier pendule ! C’est vrai qu’il est magnifique avec ses reflets brillants, et votre vendeur vous a vanté ses capacités exceptionnelles. Oui mais voilà, à peine rentré à la maison, il ne se passe rien. Rien de rien !

Vous avez beau laisser la chaîne suspendue à votre main, il reste immobile comme une statue. Même si vous le faites tournoyer dans tous les sens, il reprend rapidement sa position inerte…

Je vous propose de ressortir du placard votre pendule inutilisé et de vous donner une méthode d’utilisation fiable. Car, pour profiter de son réel potentiel, il faut d’abord apprendre à communiquer avec l’objet, et établir ce qu’on appelle une convention.

Ce nouveau dossier vous permettra, quelles que soient vos capacités, de poser des questions simples et précises à ce mythique outil de divination.

 

 

La préparation personnelle avant d’utiliser le pendule 

 

On ne démarre pas une session comme on joue à la belote ! Il est nécessaire de se mettre en condition, et de ne pas brûler les étapes.

 

Avant de commencer, un détail qui a son importance…

 

Pouvez-vous mettre vos sentiments de côté ? Il est impératif de rester neutre, car les émotions parasitent fortement les messages du pendule, ce qui peut mener à des erreurs. Ainsi, vous commencez mal une session si vous désirez obtenir une réponse immédiate ou particulière.

Par conséquent, il vaut mieux éviter de poser à votre pendule divinatoire des questions qui vous sont trop intimes (du type “Est-ce qu’il m’aime ?”), ou qui concernent des personnes vous étant particulièrement chères. En d’autres termes, une session de pendule idéale portera sur une personne qui vous est neutre.

 

La posture physique et psychologique

 

Commencez par vous mettre dans les meilleures dispositions. Placez-vous dans une pièce au calme. Vous pouvez être en position debout ou assise, mais les pieds doivent reposer à plat sur le sol et vous devez vous sentir calme, neutre et parfaitement ancré. Vous devez faire le vide dans votre tête ! Maintenant, concentrez-vous et ne vous laissez pas distraire.

 

La décharge et la magnétisation du pendule divinatoire

 

Si vous utilisez un pendule pour la première fois, débarrassez-le de ses précédentes énergies, en le passant sous l’eau du robinet quelques instants, muni de sa chaîne. Séchez soigneusement.

Avant chaque utilisation du pendule, il est nécessaire de le magnétiser, c’est-à-dire de le placer en symbiose avec vous-même. En effet, un pendule divinatoire utilise vos propres énergies pour communiquer ses réponses.

La magnétisation est très simple à réaliser :

  1. Votre paume gauche ou droite étant dirigée vers le ciel, en forme de cuillère, tenez le pendule avec l’autre main, cinq centimètres au-dessus.
  2. Faites balancer très délicatement le pendule d’avant en arrière quelques secondes, puis laissez le pendule s’immobiliser tout seul.
  3. La magnétisation sera terminée quand le pendule aura amorcé seul plusieurs mouvements rotatifs dans les deux sens.

 

La convention

 

Comment le pendule va-t-il répondre à vos questions ? Pour le savoir, il est nécessaire d’établir avec lui une convention, c’est-à-dire une sorte d’accord mutuel qui vous permettra de déchiffrer son message en fonction de son mouvement. Vous devez connaître sa manière de transmettre les informations suivantes :

  • Oui ;
  • Non ;
  • Je ne sais pas ;
  • Je ne veux pas répondre.

 

Pour savoir comment le pendule communiquera un “oui”, procédez ainsi :

  1. Concentrez-vous, et faites balancer délicatement le pendule d’avant en arrière quelques secondes (ou attendez qu’il bouge tout seul, mais ce sera plus long) ;
  2. Pensez mentalement (ou dites) une expression du type “Pendule, donne-moi un ‘oui’”;
  3. Le pendule doit amorcer un mouvement particulier. Ce mouvement doit être considéré comme une réponse “oui”.

 

Recommencez la même procédure pour connaître sa manière de communiquer les réponses “non”, “je ne sais pas” et “je ne veux pas répondre”.

Pensez à toujours poser une question ouverte et non une question fermée.

En général, les conventions rencontrées le plus fréquemment sont les suivantes :

  • Le “oui” fait tourner le pendule dans le sens des aiguilles d’une montre ;
  • Le “non” le fait tourner à l’inverse de ce sens ;
  • Le “je ne sais pas” le fait balancer latéralement (de gauche à droite) ;
  • Le “je ne veux pas répondre” le fait s’arrêter de bouger.

 

Attention, il ne s’agit que de conventions générales. Il existe de nombreuses exceptions, car chaque pendule a sa manière de communiquer. Ainsi, il est possible qu’il réponde par la négative en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre par exemple.

 

Les dernières vérifications

 

Pour être certain de maîtriser la convention, pensez fortement à des questions simples et contrôlez la réponse.

 

  • Vérifiez que vous obtenez une réponse positive à la question : “Est-ce que 1 plus 1 font 2 ?”
  • Vérifiez que vous obtenez une réponse négative à la question : “Est-ce que 2 plus 3 font 6 ?”

 

 

L’interrogation du pendule divinatoire

 

Félicitations ! Vous avez franchi les étapes préparatoires permettant d’interroger un pendule dans les meilleures conditions !

Il est important désormais de savoir comment poser des questions afin d’obtenir des réponses claires, précises et sans ambiguïté.

La formulation des questions pour interroger le pendule

 

Il est crucial de bien poser une question lors de toute utilisation d’un pendule. Comme ce dernier répond essentiellement par oui ou par non, il est donc nécessaire de poser des questions simples, l’une après l’autre et sans précipitation.

 

Procédez par étapes, en utilisant la technique de l’entonnoir. Interrogez le pendule à propos d’éléments généraux, puis entrez progressivement dans le détail de votre recherche. Entre deux questions, cassez le mouvement du pendule en le refaisant balancer d’avant en arrière.

Prenons un exemple

 

Apprendre à utiliser le pendule / Sophie Vitali médium et voyante corse

 

Admettons que  vous soyez à la recherche d’une personne disparue, Noémie, et vous n’avez pas la moindre idée de son lieu de vie actuel, ni même si elle est toujours en vie. Je rappelle qu’il est nécessaire que vous n’ayez pas de charge émotionnelle à son sujet. Restez neutre !

Vous savez que vous ne pouvez pas demander au pendule de vous préciser l’adresse de la personne ni son numéro de téléphone. Alors, après vous être concentré sur l’objet de la demande, procédez selon la simulation suivante (j’indique entre parenthèses les réponses présumées du pendule) :

 

  1. Noémie est-elle toujours en vie ? (Oui)
  2. Vit-elle en Europe ? (Oui)
  3. Vit-elle en France ? (Non)
  4. Vit-elle en Belgique ? (Oui)

 

Poursuivez ainsi en utilisant la même technique, en resserrant de plus en plus le champ des possibilités.

 

Une erreur ? Un problème avec votre pendule  ?

 

Un pendule ne ment jamais. Cependant, il est toujours possible de rencontrer un problème ou avoir une question sans réponse. Il arrive qu’un pendule refuse de donner une réponse, sans que l’on comprenne pourquoi. Cependant, la plupart du temps, c’est au niveau du pratiquant qu’il est nécessaire de chercher un dysfonctionnement :

 

  • La question a-t-elle été formulée correctement ?
  • Le praticien est-il suffisamment concentré ?
  • Le pratiquant désire-t-il une réponse particulière ? Éprouve-t-il des émotions au sujet de la question posée ?

 

En cas de difficultés, prenez contact avec un radiesthésiste sérieux et qualifié. Il pourra vous aider à comprendre les difficultés que vous rencontrez.

 

La pratique de la radiesthésie requiert de l’apprentissage

 

Comme pour toute discipline, cette pratique requiert de l’expérience. Ne vous découragez pas si les premiers résultats sont décevants ! Persévérez avec la bonne attitude, il n’y a pas de raison que vous n’obteniez pas le moment venu des résultats satisfaisants. Après tout, une langue étrangère ne s’apprend pas en un jour, n’est-ce pas ?

 

Le pendule divinatoire en conclusion…

 

S’il est utilisé correctement, un pendule est un support de divination fiable. Il n’est pas destiné à prédire l’avenir mais, à la manière d’un oracle, à donner des explications sur tous les contours d’un problème ou d’une situation donnée.

Avec de la pratique et de la persévérance, il deviendra un précieux compagnon ainsi qu’un guide, et vous laissera toujours votre libre-arbitre.